Les Majors de la Musique menacent YouTube

Le monde de la musique n’en finit pas avec Google. Effectivement, les majors qui patinent dans la crise cherchent par tous les moyens de trouver des alternatives de revenues. Malgré des chiffres négatifs pour l’ensemble des majors sur l’année 2012, on aura jamais ressenti la musique aussi proche d’une évolution qui peut lui permettre de survivre. Les plateformes comme Spotify ou Qobuz qui permettent l’écoute en ligne des catalogues des différentes maisons de disques ont permis de générer de nouveaux revenus pour Universal Music & co.

Toutefois, les majors ne perdent pas de leur gourmandise face à la filiale de Google, YouTube. En effet, depuis le 19 janvier, Google n’affiche plus de publicité dans les clips des maisons de disque. Le géant américain doit reverser une part de ses recettes publicitaires aux ayants droit de la musique mais ces derniers réclament une hausse de ce barème, mais Google refuse.
Il est évident que Google met la pression sur les majors en ayant retiré les publicités sur les clips musicaux mais Pascal Nègre aujourd’hui menace de supprimer ses clips de YouTube et il précise même que ses concurrents ont l’intention de faire de même. Le meilleur exemple est le clip de « PSY » ; Gangnam Style a été visionné plus d’un milliard de fois et n’a dégagé que 8 millions d’euros de revenus publicitaires ! Cela représente une miette de pain pour Universal Music.
Cette situation est certes pas en faveur des majors. Malgré la création il y a 3 ans de la plateforme Vevo par Universal Music et Sony Music, la tentative de créer une alternative à YouTube n’est évidemment pas un crack. Les majors dépendent ainsi de YouTube. La filiale de Google a bien moins à perdre dans cette situation que Universal & Co. Ce serait étonnant que par la suppression des clips musicaux de la plateforme YouTube les utilisateurs se rabattent sur Vevo, surtout que celle-ci ne dispose pas d’une réputation clinquante auprès des internautes.

Quoi qu’il en soit, il paraît très probable que Google négocie un barème un peu plus important mais ne satisfera jamais ce que les majors proposent. J’imagine mal une fuite des clips musicaux vers une nouvelle ou plateforme alternative. Toutes ces déclarations ne sont que des menaces mais rien n’arrivera. Les deux parties s’arrangeront selon moi pour éviter tout dénouement tragique qui serait surtout préjudiciable pour l’image des majors qui disposent déjà d’une réputation affaiblie.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s